Back to top

Semaine 13 - Pessimisme vs moi

Mes amis m'appellent pessimiste!

On dit de moi que je suis pessimiste... Et j'ai beau tourné la chose dans ma tête, je n'adhère pas à ce constat. Mais étant donné que ce constat vient de personnes que je respecte. Je me suis dit que j'allais y réfléchir avec vous. 

Pessimisme: Doctrine qui soutient soit que tout est mal soit que la somme des maux l'emporte sur celle des biens. Tendance de quelqu'un qui, par caractère ou par réflexion, prévoit une issue fâcheuse aux événements, à la situation, qui en attend le pire. Merci Larousse pour la définition ;) 

Personnellement, je vois le pessimiste comme quelqu'un de dépressif, qui voit tout en noir, qui se plaint tout le temps et à qui il n'arrive rien de bon (en tout cas selon lui). Et clairement, je ne pense pas être comme cela. 

Mais au vue de la définition, je commence à comprendre. 

Il y a pour moi trois possibilités :

Optimiste - Réaliste - Pessimiste 

Clairement, je me place au milieu. Je suis plutôt du genre à évaluer toutes les possibilités afin de me préparer à toutes éventualités. Et donc pour moi cela correspond bien au réalisme. 

Par contre, en matière d'amour, je suis clairement pessimiste. 

Pour moi,

- aimer c'est souffrir à un moment ou un autre

- l'amour ne pas être éternel

- même la plus belle histoire d'amour peut finir en instant

- les relations amoureuses reposent plus sur un concours de circonstances que sur l'amour

Qu'en pensez-vous?

Bonne nuit mes roseaux

Commentaires

Un peu comme vous

Bonjour Lily Rause,

Je dois dire être un peu comme vous. Mon mari me voit pessimiste, lorsque je pense plutôt évaluer les différentes situations pour me préparer à toutes possibilités. Le hic (pour lui), c'est que j'ai tendance à me focaliser sur ce qui peut arriver de pire puisque je vais tenter de trouver une solution (alors que ce qui peut arriver de mieux ne nécessite pas de réflexion). Etes-vous comme ça aussi?

Côté Amour, j'ai un tout autre point de vue. Je suis mariée depuis 2001 (j'allais avoir 21 ans). Je pense que l'amour est imprévisible, qu'il arrive quand il en a envie, qu'on l'attende ou non, qu'il peut apporter le pire comme le meilleur, et que ça ne dépend pas que de nous, bien sûr. 

Vous dites que la plus belle histoire d'amour peut finir en un instant. Avec le recul, soit elle restera un bon souvenir, soit elle permettra de se réveiller d'un brouillard qui nous donnait l'impression de quelque chose de beau, alors qu'en réalité elle n'était qu'une idéalisation d'un quelque chose qu'on attendait.

L'amour peut faire mal, oui, il peut rendre dépendant à "l'autre". Je le vois comme une connexion, un partage sur une période donnée, qui va de la durée de vie d'une mouche à près d'une vie entière.

L'amour est je pense, aussi, une histoire de chance. Je ne pense pas qu'il n'existe qu'une personne, une seule âme pour soi. Je crois juste qu'il faut rencontrer la bonne personne au bon moment, et pouvoir évoluer ensemble, de façon similaire.

Pour terminer, je vous souhaite beaucoup d'Amour, en toute sérénité. Et advienne que pourra!

Fabienne Lejamble.

 

Je suis comme ça

Oui j'ai tendance à réfléchir aux solution d'un problème qui ne s'est pas encore posé juste pour être sur qu'au cas il se poserait je serai prête. 

Je n'ai pas une haute opinion de l'amour... Peut-être parce qu'il me fait peur chaque fois que j'ai cru le trouver j'ai eu le coeur brisé. Je ne pense pas non qu'il existe qu'une seule personne "faite" pour nous ( je prépare d'ailleurs un article à ce sujet). Heureusement d'ailleurs. Mais je pense qu'il existe beaucoup de gens avec qui on s'entend bien mais en réalité nous ne pourrons vivre qu'avec peu d'entre eux parce nous ne rencontrons malheureusement pas au bon moment. Merci pour votre commentaire :)